Laïka

  • Ascanio Celestini
  • Festival de Liège

cycle David Murgia

  • théâtre
  • musique

30 septembre 2022

grande salle

“ Si c’est vrai que dieu est dans le ciel…
ce jour-là, l’être le plus proche de dieu était une chienne.”

-Laïka, Ascanio Celestini

Figure majeure du « théâtre-récit », le conteur italien Ascanio Celestini brosse, dans ce second épisode de la trilogie, un portrait caustique et tendre du prolétariat d’aujourd’hui. Fidèle au goût de l’auteur pour la narration et l’oralité, Laïka conte les légendes urbaines des délaissé·e·s.

Depuis la fenêtre de son appartement, le Christ, revenu sur terre, observe sur le parking du supermarché voisin les égarements des précaires qui peuplent son quartier : une voisine qui a la tête embrouillée, une prostituée qui brûle des pneus pour se réchauffer, un immigré exploité, un clochard en quête de bonheur… Familier du bar d’en face et grand amateur de genièvre, ce Jésus des banlieues fait parler les sans-voix avec générosité et poésie. Sur le plateau aux lampes blanches et aux caisses à bouteilles, le comédien David Murgia, accompagné de l’accordéoniste Maurice Blanchy, donne corps et voix à ces invisibles dans une fable engagée à la langue puissante et à l’humour décapant.

extrait Laïka

La presse en parle

“À la fois séditieux et tourmenté, le récit rémissible transmue l’énergie du désespoir en rage de vivre, au plus près d’une humanité humiliée, éreintée, cabossée, mais, surtout, encore debout. À l’instar de cette trinité d’éclopés, « un aveugle, une vieille et une dame avec la tête embrouillée » qui, en bout de courses, unira ce qui lui reste de force pour tendre une main secourable à encore plus faible qu’eux.”

Lire en ligne lien externe Gilles Renault Libération

“Plus qu’un monologue, c’est un opéra des gueux du troisième millénaire que livre le metteur en scène italien. Un hommage flamboyant aux laissés pour compte du monde entier, interprété brillamment par David Murgia. À voir absolument.”

Lire en ligne lien externe Fabienne Pascaud Télérama

“Un éblouissant monologue sur des « personnages broyés par le système capitaliste ».”

Lire en ligne lien externe Fabienne Arvers Les Inrockuptibles

“C’est la claque de cette rentrée théâtrale. Une claque mémorable, qui vous rappelle que vous n’êtes pas seul sur la Terre, qu’autour de vous il y a des gens qui méritent votre regard, votre écoute et votre respect.”

Lire en ligne lien externe Joëlle Gayot Le Monde

“Avec un flot incessant de mots, David Murgia au débit vertigineux parfois proche du flow du rap ou du slam, sublime le texte pour le porter au plus haut de sa sincérité. Du grand art.”

Lire en ligne lien externe Le Bruit du off

Distribution

avec David Murgia
traduction Patrick Bebi
voix-off Yolande Moreau
interprétation musicale Maurice Blanchy
composition musicale Gianluca Casadei
régie Philippe Kariger

Production

production Festival de Liège • coproduction Théâtre National Wallonie-Bruxelles (Belgique)

& Aussi

Avant-plateau avec David Murgia

1 octobre 2022

rencontre avec le comédien David Murgia
dans le cadre du Cycle David Murgia

À lire & à emprunter à la Bibliothèque du Théâtre

Ascanio CelestiniJe me suis levé et j’ai parlé / Les Éditions Noir sur Blanc, 2016
Serge VallettiJésus de Marseille / L’Atalante, 2007

Vous aimerez aussi