Détachement International du Muerto Coco

septembre 2021 - décembre 2022

Raphaëlle Bouvier et Maxime Potard se sont rencontré·e·s au Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence. Dès l’origine, leur travail se focalise autour de la poésie sonore et contemporaine et ses extensions musicales et corporelles. En 2012, le collectif prend une nouvelle tournure et devient Le Détachement International du Muerto Coco. Le duo est rejoint dès 2013 par Roman Gigoi, d’abord complice musicien, puis partenaire de jeu, il est aujourd’hui co-responsable artistique de la compagnie auprès des fondateur·trice·s. Ensemble, ils/elle se consacrent à l’écriture personnelle et mêlent la poésie aux extensions électroniques.

© Détachement International du Muerto Coco ou © Maxime Potard

Le mot de la compagnie

Voilà 10 ans que le Détachement International du Muerto Coco fait de la poésie à Marseille et ailleurs. Et quelle joie de fêter ça en s’installant pour une saison entière au Théâtre Joliette. Depuis la sortie de la TOY PARTY en 2018 et de Si vous y croyez assez, il y aura un poney en 2019, le Muerto Coco est entré dans un cycle d’écritures du réel autour de questions intimes et chères à chacun·e de ses membres : Roman, Maxime et Raphaëlle vont défricher leurs recherches poétiques respectives et inviter le public à y participer. Les créations Bien, reprenons et Danser dans mon petit salon sans me poser de questions feront leurs premières en salle. De l’origine du monde entamera un nouveau cycle d’écriture. Le corps s’invite plus que jamais dans les nouvelles créations avec la collaboration du chorégraphe Léonardo Montecchia. Et comme la famille Muerto Coco s’est bien agrandie en 10 ans, ce sera l’occasion aussi de jouer les créations collectives : Les Lectures [z]électroniques, la TOY PARTY et d’autres créations fabriquées sur place.*”
Le Détachement International du Muerto Coco

Création

Le Détachement International du Muerto Coco débute une résidence longue, foisonnante, au Théâtre Joliette, avec en septembre 2021, la Toy Party, présentée pour l’ouverture de saison. Nous accueillerons en octobre le spectacle Bien, reprenons de Roman Gigoi, une divagation biographique pour un interprète musicien né en 1987, deux clarinettes, un ensemble de Voix off et un homard bleu d’Atlantique. Puis, en résidence de confection à la salle de Lenche, Raphaëlle Bouvier, qui travaillera autour de son futur spectacle, De l’origine du monde. Enfin, la création de Maxime Potard au printemps 2022, Danser dans mon petit salon sans me poser de question, une investigation sur le concept de virilité.

& Aussi

série radiophonique

sur la thématique du musicien d’aujourd’hui, avec des élèves de CHAM, des étudiants du CFMI, et des musiciens professionnels

La caravane sonore

Installée au printemps dans les cours des collèges Izzo et Vieux Port, puis devant le Théâtre Joliette sur la Place Henri Verneuil, La caravane sonore offre un instant de poésie contemporaine avec Les Lectures (Z)électroniques.

ateliers de collecte

autour et pour la création De l’origine du monde

ateliers d’écriture et de danse

En parallèle de la création Danser dans mon petit salon sans me poser de question, Maxime Potard anime des ateliers de pratique rythmés, et d’écriture libre autour de la thématique de la virilité.

appel à participation

avis aux personnes souhaitant participer au projet de Maxime Potard Danser dans mon petit salon sans me poser de question

Les spectacles programmés