Chansons sans paroles

  • Thom Luz et ensemble
  • avec Actoral
  • théâtre
  • musique

5 & 6 octobre 2022

grande salle

Le musicien et metteur en scène zurichois Thom Luz se plaît à imaginer un théâtre contemplatif dans lequel la métaphysique de la vie quotidienne devient audible et visible. Avec Chanson sans paroles, il compose une nouvelle rêverie théâtrale et musicale pour une catastrophe annoncée.

Il fait nuit noire, lorsque dans une forêt obscure, une voiture sort de la route après avoir heurté une biche. De la radio, de l’épave encore fumante, s’échappent des mélodies romantiques du compositeur Mendelssohn. À l’aide d’un trio de musique de chambre électrique des artistes du son et de l’illusion tentent de reconstituer minute par minute l’accident dans une véritable chorégraphie poétique. Sur scène, une voiture, un piano, une biche, et quelques caisses de transport servent de décor au récit. Thom Luz sait jouer du décalage, de la lenteur, de la beauté. Il sait surtout donner vie aux situations les plus étranges, afin d’en savourer le burlesque et la mélancolie.

Teaser Chansons sans paroles

La presse en parle

“Les interprètes nous entraînent dans une aventure mystérieuse dont chaque détail fait figure d’indice. Comme dans When I die - a Ghost Story with Music, présenté au Nouveau théâtre de Montreuil en 2018, Thom Luz propose de s’ouvrir à l’inhabituel pour s’immerger dans une expérience de perception aiguë.
À travers ce spectacle, effleurent des questionnements : comment parler du choc et de la sidération, de la nécessité de changer de perspective et de reconstruire le présent pour penser le futur ? Quand les mots ne suffisent plus, restent les sons et les images, et les phares d’une voiture qui continuent d’éclairer la nuit.”

Lire en ligne lien externe Théâtre contemporain

“La mise en scène est tout simplement spectaculaire, en ce qu’elle joue sur tous les sens du spectateur. Les jeux de lumière (Thom Luz, Tina Bleuer) sont efficaces parce qu’immersifs. Les phares de la voiture et ses clignotants y participent. De la fumée vient à plusieurs reprises contribuer à construire l’atmosphère. La musique quant à elle est presque toujours présente. Elle est parfois bouleversante, parfois intrigante ou inquiétante.”

Lire en ligne lien externe Blaise Campion Toute La Culture.

Distribution

avec Fhunyue Gao, Mara Miribung, Daniele Pintaudi,
Samuel Streiff & Mathias Weibel
assistant mise en scène Ilario Rascher
direction musicale Mathias Weibel
dramaturgie Kathrin Veser
costumes Tina Bleuler & Katharina Baldauf
conception sonore Martin Hofstetter
conception lumière Thom Luz & Tina Bleuler
direction technique Jens Seiler
régie technique Tobias Vögeli
construction décors & auto technique Patrik Riman
communication & diffusion Ramun Bernetta
direction de production & diffusion Gabi Bernetta

Production

production Thom Luz & Bernetta Theaterproduktionen • coproduction Kaserne Basel (Suisse), Theater Gessnerallee à Zurich (Suisse), Théâtre Vidy- Lausanne (Suisse), le Festival de Vienne (Autriche), Hellerau – Europäisches Zentrum der Künste Dresden • avec le soutien de Culture Ville de Zürich - Fachausschuss Theater & Tanz BS/BL, de Pro Helvetia, de la Fondation suisse pour la culture - Fachstelle Kultur Kanton Zürich, de la Fondation Elisabeth Weber, de la Fondation Ernst Göhner

& Aussi

À lire & à emprunter à la Bibliothèque du Théâtre

Thomas DommangeL’Homme musical. La notation en mots dans l’oeuvre de Schumann / Les Solitaires Intempestifs, 2009
Mathilde SouchaudLes échos de la forêt / édition Théâtrales, 2022

Vous aimerez aussi