Tiens ta garde

  • Collectif Marthe

24 & 25 février 2022

grande salle

  • théâtre

« Mon corps est une arme.
Je ferme les yeux.
Je les ouvre et je tire. »

-Tiens ta garde, Collectif Marthe

Après Le Monde renversé, première création très remarquée autour de la chasse aux sorcières, le Collectif Marthe s’attaque à la question de l’autodéfense – enjeu essentiel des luttes féministes.

Tiens ta garde trouve sa source dans l’ouvrage philosophique d’Elsa Dorlin : Se défendre, une philosophie de la violence, qui dresse la généalogie de l’autodéfense en prenant appui sur différents mouvements de résistance. Qui subit la violence ? À qui a-t-on donné le droit de se défendre et contre qui ? À qui avons-nous retiré ce droit ?

Au milieu d’une salle d’armes garnie de vestiges patriarcaux, quatre femmes se regroupent, le temps d’un week-end, pour expérimenter des techniques d’autodéfense et régler leurs comptes aux fantômes qui les entravent. Compagnes de lutte, elles vont reprendre l’espace en retraçant le fil d’une histoire racontée cette fois du point de vue des corps opprimés.

Du combat de suffragettes formées au jiujitsu, aux Black Panther Party, un spectacle pour en découdre avec des générations de résistance à armes inégales.

La presse en parle

“Tiens ta garde est donc une histoire de réappropriations. Réappropriation de la violence, puis de son propre corps, qui tant qu’il est perçu comme féminin semble toujours appartenir à d’autres : au père, au médecin, au patron, au peintre, au dragueur de comptoir, au héros en quête de chose fragile à sauver… Cet atelier d’auto-défense (dont bénéficie également le public) vise d’abord à apprendre à définir et faire respecter ses propres limites – à dire « NON » à des millénaires de domination masculine, et à toutes les violences qu’elles nous imposent au quotidien.”

Lire en ligne lien externe Noé Rozenblat Zone Critique

Distribution

texte Collectif Marthe & Guillaume Cayet
mise en scène & interprétation Clara Bonnet, Marie-Ange Gagnaux, Aurélia Lüscher, Itto Mehdaoui & Maybie Vareilles
dramaturgie Guillaume Cayet
collaboration artistique Maurin Olles
scénographie & costumes Emma Depoid assistée d’Eléonore Pease
silhouette Cécile Kretschmar
coach auto-défense Élodie Asorin - Octogone autodéfense
lumière Juliette Romens
régie Clémentine Gaud & Clémentine Pradier

Production

production Prémisses - office de production artistique et solidaire • coproduction Théâtre de la Cité internationale à Paris, La Comédie de Saint-Etienne - centre dramatique national, La Comédie de Valence – centre dramatique national, Théâtre Dijon-Bourgogne – centre dramatique national, Théâtre de l’Union - centre dramatique national de Limoges, Théâtre du Point du Jour à Lyon, Domaine D’O à Montpellier, La Ferme du Buisson – scène nationale à Noisiel • avec le soutien de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, La Fonderie au Mans, DIESE # Auvergne-Rhône-Alpes dispositif d’insertion de l’École de la Comédie Saint-Etienne • avec la participation artistique du Jeune Théâtre National • Le collectif Marthe fait partie des premiers lauréats du dispositif Cluster initié par Prémisses

& Aussi

rencontre thématique

jeudi 24 février
à la suite de la représentation de Tiens ta garde
rencontre autour de l’auto-défense et de l’empowerment

à lire & à emprunter à la Bibliothèque du Théâtre

Elsa DorlinSe défendre ; une philosophie de la violence / La Découverte, 2019
Guillaume CayetLes Deux / Editions théâtrales, 2020