Historique

Le Théâtre de la Minoterie
La Compagnie Théâtre Provisoire créée par Haïm Menahem et Pierrette Monticelli en 1982, s’installe en 1985 dans un local désaffecté, un ancien moulin, dans le quartier de la Joliette - rue d’Hozier (13002) - pour en faire un lieu de création dédié aux expressions contemporaines : le Théâtre de la Minoterie.
En 1993, au sein de ce Théâtre, ils créent la Bibliothèque de théâtre contemporain, une structure unique en région ouverte au prêt et à la consultation sur place. En 2002, La Minoterie - Cie Théâtre Provisoire obtient le label de Scène conventionnée pour les expressions contemporaines.

Le déménagement
Entre septembre 2012 et 2013, les bureaux de la Minoterie et la Bibliothèque de théâtre contemporain, sont relogés temporairement 37 rue Guibal, à proximité du Pôle Média de la Belle de Mai, en attendant la construction d’un nouveau Théâtre. Tout au long de la saison 2012-2013, les spectacles sont programmés hors les murs.

En septembre 2013, durant “Marseille Capitale Européenne de la Culture”, le Théâtre Joliette, est inauguré place Henri Verneuil.

La fusion avec le Théâtre de Lenche
À la demande de la Ville de Marseille et du Département des Bouches-du-Rhône, et en concertation avec la Région et la Drac Paca, le Théâtre Joliette absorbe, en juin 2017, le Théâtre de Lenche - crée en 1977 à l’initiative de Maurice Vinçon. Cette fusion est imaginée afin de consolider les missions initiales du Théâtre Joliette et de donner un nouvel élan à l’équipement du Lenche, situé en plein cœur du Panier.
À l’issue de cette fusion, le Théâtre Joliette comporte désormais 3 salles de spectacles : la grande salle (282 places), la petite salle (110 places) sur le site Joliette, la salle de Lenche (82 places), 2 studios de répétition, 1 Bibliothèque de théâtre contemporain - lieu ressource voué aux écritures dramaturgiques contemporaines, 1 espace convivial de restauration sur le site Joliette et très prochainement des hébergements salle de Lenche pour accueillir au mieux les compagnies en résidence.