Le Blog

 

Ecrire & jouer l'amour #6

mai 2018

 
  • Images

 

Ecrire & jouer l'amour #6

mai 2018

Temps fort du projet Ecrire & jouer l’amour, L’amour en [courtes] pièces regroupent cinq petites formes originales, duos & trios pour plonger avec délice dans les écritures contemporaines. Vous avez pu les découvrir lors d'un parcours déambulatoire en journée au sein des structures du J5/Archiculturel et en soirée au Théâtre Joliette !

Samedi 26 mai dernier, sous le soleil du début de l'été, nous vous avons donné rendez-vous au Théâtre Joliette à 15h afin d'embarquer ensemble pour un voyage autour de l'amour. Billet en main, nous avons divisé le public en trois groupes pour une traversée singulière au sein du quartier de la Joliette. 

Le parcours a commencé par Les Archives et Bibliothèque départementales avec La Faute aux verts luisants, une pièce qui nous donne à voir les délicats prémisses de l'amour. Dans le jardin des ABD, Violette et Léon, encore dans l'âge tendre, se cherchent, se trouvent, se disputent et conversent sur le sentiment amoureux avec pour seuls témoins les animaux du zoo dans lequel ils déambulent...
Ensuite, direction la salle des mamelles au Silo, où vous avez découvert Romuald & Julienne, le célèbre drame shakespearien Roméo et Juliette rejoué par deux jeunes gens d'aujourd'hui, dans une langue acérée, sobre et nerveuse.
Puis, le voyage s’est poursuivi au Fond Régional d’Art Contemporain autour d'Eden Blues, qui nous ramène au temps des origines, aux temps des premiers jours où Elle et Lui, l'homme et la femme, arrivent sur la Terre. 

Des chansons et des biographies amoureuses jouées par les participants de l'atelier amateur du Théâtre Joliette ont accompagné le public durant ces trois parcours.  

Fin de l'après-midi, il est temps de rejoindre le Théâtre Joliette pour déguster un cocktail « Philtre d’amour » ! Et pour écouter les lectures de textes contemporains autour de l’amour interprétées par les élèves des options théâtre des trois lycées partenaires du Théâtre.
La soirée s’est terminée par la découverte des deux trios de L’amour en [courtes] pièces, Contrat à durée indéterminée, une pièce qui nous invite à pousser la porte d'un CDI, centre de documentation et d'information, et Les Egarés, un roadmovie déjanté aux allures de feuilleton radiophonique.