Le Blog

 

Dramaturgie des artifices

novembre 2018

 
  • Images

 

Dramaturgie des artifices

novembre 2018

Retour en images sur le samedi-matériau "Dramaturgie des artifices" animé par le metteur en scène Geoffrey Coppini et son assistante Elise Py autour du spectacle Autopsie - Monologue pour une comédienne sans travail.  

Le samedi-matériau qu'est ce que c'est déjà ?
Un auteur et un metteur en scène ou comédien, dont le spectacle est programmé au cours de la saison, ont carte blanche pour inventer une proposition singulière. Selon leurs envies et leurs pratiques respectives, chaque duo imagine le programme de cette journée d'expérimentations : des ateliers d'écriture, de mise en voix ou de jeu comme autant de possibilités de se rencontrer en pratiquant. De la page au plateau et du plateau à la page : il s'agit de partager et de mettre en chantier les mots...

 

La journée du samedi 10 novembre, Geoffrey Coppini et Elise Py nous ont embarqués pour un atelier pas comme les autres, une expérimentation joyeuse et surprenante dans l'un des studios du Théâtre Joliette.  

Première étape de travail, "Partir de soi". Chaque participant a écrit en amont de l’atelier une courte présentation de lui-même puis l’a apprise par cœur dans l'idée d’expérimenter ce texte face à un public. Accompagné du metteur en scène, ils ont travaillé le texte, l’adresse et l’interprétation.
Puis, construction des "Duos & artifices", un travail autour de la table où divers maquillages, postiches ont été mis à disposition du groupe. Comment maquiller ? Comment coiffer ? Nos deux artistes ont prodigué leurs précieux conseils techniques.
Enfin, par binôme, les participants ont alors, maquillé et se sont fait maquiller. Tous autour de la grande table dressée pour l’occasion, ils ont dans un même temps travaillé leur travestissement tout en portant leur texte de présentation elaboré le matin.
Les paroles se croisent, les visages se transforment dans cet espace de jeu qui pourrait être celui, intime de la loge.

Une journée pour appréhender la singularité du processus créatif de Geoffrey Coppini. 

 

« Ce qui m'importe sur scène ce n'est pas le résultat, c'est comment arriver au résultat.
Ce qui traverse chacun de nous sur un plateau, c'est un texte, une image, une physicalité.
À travers l'atelier « dramaturgie des artifices », nous chercherons ce personnage (qui n'est autre que soi) nous le peindrons et le dépeindrons.
Avec complicité, nous mélangerons le travail de loge et celui de plateau, pour arriver à jouer tout en étant dans un geste très concret. Cela demande une attention et une écoute de chaque instant. Vous l'aurez compris, le but n'est pas d'arriver à une finalité, le but est de savoir comment on y va. »
Geoffrey Coppini